20/21 - Maison de création

Dimanche 7 mars

Malgré notre théâtre fermé, cumulant l’effet Covid puis un important dégât des eaux, nous avons reçu depuis juin 2020, une quinzaine de compagnies afin de répondre à l’appel général de solidarité envers les artistes. Solidarité ? Comment faire ? Donner de l’argent ? Donner un studio, un espace de travail ? Oui, certainement, mais plus encore une oreille attentive, une attention, un amour sans réserve pour ce temps consacré à chercher, trouver, recommencer, rater, recommencer, tenter, faire sien cette phrase essentielle de Samuel Beckett : « Essayer, rater, essayer encore, rater encore, rater mieux ! » Voici, réunis en un journal, des dessins et des mots qui témoignent d’une grande activité au coeur d’une ville durant 6 mois, une ville solidaire, une ville et un maire résolument convaincus que la vie artistique n’est absolument pas dissociable de notre quotidien. Durant ce stop and go, ces confinements à répétition, nous avons choisi d’être au service des artistes, de leur dire de travailler encore et toujours, de ne pas avoir peur du vide des diffusions (oui, c’est un sale moment à passer), de travailler, d’affiner, de créer, de recommencer si besoin. Et nous serons là, Théâtre de l’Arsenal, pour les inviter à nouveau et cette fois avec des publics, heureux, ébahis, surpris, critiques, prêts à en découdre et à recommencer encore et encore jusqu’au dernier souffle, car un théâtre est une maison de création, un endroit ou peuvent et doivent s’inventer toutes les formes, sans restriction. Merci à Marc-Antoine Jamet, maire de Val-de-Reuil, et aux services municipaux de la Ville de Val-de-Reuil, merci également au Conservatoire Intercommunal de Musique et de Danse de Valde- Reuil / Léry / Poses, merci à la Factorie, à la compagnie Beau Geste, et plus particulièrement à Nadia Benamara, Vincent Grandserre et Patrick Verschuren.

Télécharger le journal en pdf

Dominique Boivin & Jean-Yves Lazennec